Implanter son entreprise en Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis est un vaste territoire à l’offre tertiaire diversifiée, bénéficiant d’un réseau de transports dense.

Le parc immobilier tertiaire en Seine-Saint-Denis

Le parc immobilier tertiaire en Seine-Saint-Denis est développé dans les communes limitrophes de Paris (Saint-Ouen, Saint-Denis, Aubervilliers, Bagnolet et Montreuil), puis se concentre, en seconde couronne à Paris-Nord 2 (Villepinte, Tremblay-en-France) et à Noisy-le-Grand. « Dans les communes limitrophes, l’offre est diversifiée en bureaux neufs comme en locaux de seconde main. En revanche, on observe une raréfaction de construction à Paris Nord 2 depuis plusieurs années » indique Éric Mathieu, directeur de la ligne bureaux Île-de-France Nord et Est chez Keops-Colliers International. Le département 93 présente un large éventail de valeurs locatives, permettant un choix d’implantation aisé. L’offre et la demande s’équilibrent, bien que l’on constate une diminution de l’offre disponible en immeubles de grande superficie. L’amélioration des transports (tramways, extension de la ligne 12 du métro, modernisation de la ligne 13), les dessertes par les RER B et D renforce encore l’attractivité de la Seine-Saint-Denis. La proximité de l’aéroport de Roissy permet un accès facile pour les sociétés internationales. »

Prix et transactions

Les loyers varient selon la typologie des locaux, leurs équipements, et leur situation géographique. Dans les communes limitrophes, les valeurs locatives annuelles des immeubles neufs et récents se situent à Saint-Denis entre 200 et 320 euros/m2 (de 200-250 au Carrefour Pleyel à 280-320 au Stade de France), et de 295 à 370 euros à Saint-Ouen et Aubervilliers. Les bureaux de seconde main de plus de 10 ans sont proposés à des valeurs comprises entre 140 et 180 euros/m2 dans la première couronne Nord et à 180 à 280 euros/m2 dans la première couronne Est. Dans la seconde couronne, les bureaux sont proposés à des valeurs comprises entre 110 et 170 euros/m2.

« Au troisième trimestre 2022 on recense environ 156.000m2 de bureaux placés, contre 232.000m2 en 2021 à la même période (en comptabilisant la transaction importante de SFR). Les demandes de petites surfaces de bureaux sont stables sur un an, et les transactions sur le segment des moyennes surfaces ont progressé de 15 à 20% » déclare Éric Mathieu qui conclue : « Le marché de l’immobilier tertiaire en Seine Saint Denis présente des opportunités d’implantation en raison de l’offre disponible diversifiée et des valeurs locatives attractives. »

Retour haut de page